Moussaka à la pomme de terre

Vu les températures hivernales de ces derniers jours nous avons tous envie de plat mijoté. Pour ce mercredi midi j’ai décidé de tester une recette vue dans un magazine (dont je ne me rappelle plus le nom car j’ai découpé que la recette !!) qui associe de la viande hachée et de la pomme de terre… Le réconfort rien que dans le titre.

C’est un peu long à faire comme recette mais le résultat vaut vraiment le coup. Cela a été un grand succès, les filles se sont régalées et nous aussi ! Ce plat contrairement à son titre (on imagine déjà l’aubergine, l’agneau et la tomate recouverts de mozzarela grillée …. miam !) ne se cuit pas au four mais directement dans la sauteuse.

Les gouts sont bien mêlés, la texture est fondante. En résumé ce plat va rentrer sans hésiter dans mes classiques d’hiver. J’imagine déjà des variations de viande et des ajouts de légumes différents. Il parait que c’est encore meilleur le lendemain, nous ne le saurons pas cette fois-ci car tout le plat a été englouti !

230e6-moussaka

Ingrédients : pour 6 personnes

600 grammes de boeuf haché

8 pommes de terre agatha de taille moyenne (épluchées et coupées en fine rondelle).

2 oignons doux

1 gousse d’ail

une petite boite de tomate pelée

1 litre de bouillon de volaille

persil, sel, poivre

huile d’olive

PREPARATION :

Eplucher les oignons et les hacher finement.

Dans la sauteuse à feu vif, faire revenir les oignons dans une cuillère d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient translucides.

Ajouter la viande hachée et la faire cuire pendant 5 min.

Ajouter ensuite la pulpe de tomate, la gousse d’ail pressée et le persil et poursuivre la cuisson 5 minutes environ. Assaisonner puis réserver.

Dans une autre poêle faire revenir en plusieurs fois les pommes de terre dans un peu d’huile d’olive pour les colorer légèrement, les placer au fur et à mesure sur du papier absorbant.

Mettre dans la sauteuse une première couche de pommes de terre, la recouvrir de viande et recommencer l’opération encore 2 fois.

Mouiller avec du bouillon de volaille de telle sorte que le bouillon recouvre pratiquement la dernière couche de viande.

Faire cuire à feu moyen une heure environ.

Hachis parmentier au poissons et céleri

Encore un hachis !! Et oui… C’est un grand classique chez nous et cela me permet de planquer des aliments peu appréciés des enfants sans qu’elles s’en rendent compte. Ici du céleri et surtout du poisson !

 

C’est donc une version hivernale du hachis : cabillaud/saumon pour le dessous et pommes de terre/céleri pour la purée. C’est également délicieux avec du haddock et des poireaux ou du saumon et du potiron mais nous en reparlerons…

 

Maude a adoré car elle aime le poisson cela a été un peu plus dur pour Louise alors comme d’habitude elles ont procédé à leurs petits échanges semi clandestins : donne moi ta purée et prends mon poisson…

 

Hachis_saumon_celeri2

Pour un grand plat

200 grammes de dos de cabillaud

200 grammes de pavé de saumon

1 cebette

800 grammes de pommes de terre à purée

1/2 celeri rave

20 centilitre de crème d’amande 

muscade

chapelure

 

PREPARATION

 

Préchauffer le four à 210 °C. 

 

Eplucher et mettre à cuire les pommes de terre  et le celeri dans une casserole. Quand ils sont cuits les écraser au presse purée ou à la fourchette. Ajuster la purée jusqu’à la consistance voulue à l’aide de la crème d’amande, du sel et du poivre, et éventuellement de la muscade.

 

Eplucher et détailler finement la cébette.

 

Détailler le poisson en cube et le mettre dans une poêle chaude avec la cébette. Faire revenir ce mélange jusqu’à coloration légère.

 

Dans un grand plat mettre le mélange de poisson au fond, recouvrir de purée de pommes de terre puis de chapelure de pain

 

Enfourner pour 30 minutes environ. Si la chapelure colore trop recouvrir le plat d’une feuille de papier d’aluminium.

 

Laisser refroidir 5 minutes hors du four avant de servir car c’est bouillant !

 

 

 

 

Hachis parmentier au boudin noir

Le boudin noir à la maison tout le monde aime ça. Alors, quand un dimanche la température est passée en dessous de zéro, j’ai décidé de faire pour le déjeuner un plat réconfortant.  

 

Mon idée était initialement de cuisiner le boudin avec des pommes fruits mais les filles ne sont bizarrement pas très fans des pommes chaudes. Va comprendre…

 

Du coup j’ai pris le parti de faire un parmentier de boudin noir et, pour le rendre un peu plus présentable, je l’ai monté dans des bocaux. En plus de l’aspect esthétique les bocaux (dont il faut absolument enlever les caoutchoucs) permettent qu’à la cuisson les arômes se mélangent encore mieux que dans un grand plat.

 

Tout le monde s’est régalé et les gourmandes ont pratiquement fini leur bocal  ce qui honnêtement m’a impressionnée. 

 

Une version de plus de hachis parmentier qui sort un peu de l’ordinaire.

 

Hachis_boudin2

Pour 4 grands appétits

 

500 grammes de boudin noir

1 kilogramme de pommes de terre à purée

2 échalotes

lait de riz

margarine

 

PREPARATION

 

Préchauffer le four à 210 °C. 

 

Eplucher et mettre à cuire les pommes de terre dans une casserole. Quand elles sont cuites les écraser au presse purée ou à la fourchette. Ajuster la purée jusqu’à la consistance voulue à l’aide de la margarine, du sel et du poivre, et éventuellement du lait de riz.

 

Eplucher et détailler finement les échalotes.

 

Ouvrir les boudins, récupérer la chair et la mettre dans une poêle chaude avec les échalotes. Faire revenir ce mélange jusqu’à coloration légère.

 

Dans chaque bocal mettre le mélange boudin noir/échalotes puis recouvrir de purée de pommes de terre.

 

Enfourner pour 30 minutes environ.

 

Laisser refroidir 5 minutes hors du four avant de servir car c’est bouillant !