Lasagnes bolognaises

Une autre de mes spécialités salées sont les lasagnes. Je ne présente pas ce plat de pâtes typiques, mais pour moi ce qui permet de réussir à tous les coups ses lasagnes (hormis bien sur de faire mijoter sa sauce tomate 2 heures minimum !!) c’est la couche de sauce béchamel qui recouvre le dernier étage de lasagne et qui garantie l’étanchéité ainsi qu’une cuisson «à l’étouffée» ce qui donne tout son moelleux à ce plat. 

 

Or je ne vous apprendrai rien en vous disant que dans la béchamel il y a à la fois du lait et du beurre… Autant vous dire que je me suis cassée le nez un certain nombre de fois avant d’arriver à une version sans protéines de lait qui soit acceptable à la fois en goût mais aussi en texture. Mais ça y est je tiens the recette de béchamel sans PL. Je l’ai refaite hier soir à l’occasion de la venue de Maman et Bernard qui adorent tous les deux les lasagnes et je saute donc sur l’occasion de vous la présenter…

 

Hier j’ai fait une version boeuf, et courgettes/champignons pour l’obligatoire couche de légumes mais je mets également souvent en complément du boeuf des légumes encore plus verts comme des blettes ou des épinards, ou alors un mélange des lamelles de courgette/carotte/céleri (les 3 préalablement blanchis à l’eau) ou bien courgette/poivron/aubergine. J’ai également fait un jour une version agneau haché avec des aubergines qui était fameuse.

Lasagne7

 

 

Pour 8 à 10 personnes

 

1  kilogramme de viande de boeuf hachée

1 litre de coulis de tomate 

1  kilogramme de tomates pelées

1 gousse d’ail 

3 oignons

2 morceaux de sucre

8 petites courgettes

750 grammes de champignons de paris

basilic

huile d’olive

4 cuillères à soupe de purée d’amande blanche

4 cuillères à soupe de farine de blé

300 millilitres de lait de riz

noix de muscade

 

PREPARATION

 

Préparation de la sauce bolognaise.

 

Eplucher finement la gousse d’ail et un oignon et les faire revenir dans une grande sauteuse.

 

Ajouter le coulis de tomate, les tomates pelées, le basilic et les deux morceaux de sucre et laisser mijoter à feu moyen.

 

Eplucher finement un oignon et le faire revenir avec la viande hachée. 

 

Ajouter la viande à la sauce tomate, baisser le feu et laisser deux heures minimum en remuant de temps en temps. La sauce doit réduire d’un quart environ.

 

Préparation des légumes

 

Eplucher le dernier oignon, et le faire revenir avec de l’huile d’olive.

 

Eplucher et couper en dés les courgettes, puis les ajouter dans la poêle pour les faire colorer.

 

Emincer finement les champignons en lamelles et les ajouter en fin de cuisson dans la poêle. 

 

Réserver les légumes ainsi précuits.

 

Préparation de la sauce béchamel

 

Mettre dans une casserole la purée d’amande et faire chauffer sur feu moyen.

 

Ajouter la farine et mélanger au fouet pour éviter les grumeaux.

 

Ajouter peu à peu le lait de riz tout en continuant à mélanger pour que la sauce épaississe. Adapter la quantité de lait à la quantité et à la texture recherchée.

 

Quand la sauce est prête la saler et la «muscader».

 

Montage des lasagnes

 

Préchauffer le four à 200 °C.

 

Dans le fond du plat verser un peu de sauce tomate.

 

Tapisser le plat de pâtes à lasagne précuites sans laisser d’espaces vides.

 

Ajouter une couche de sauce bolognaise puis recouvrir d’une nouvelle couche de pâtes à lasagne.

 

Ajouter la couche de légumes puis de nouveau des pâte à lasagne, de la sauce bolognaise, des pâtes à lasagnes.

 

Répartir la sauce béchamel sur le dernier étage de pâte à lasagne puis la couvrir partiellment de sauce tomate (le fond de la casserole en général…).

Enfourner pour 40 minutes environ. Au bout de 25 minutes il peut être judicieux de couvrir le plat d’un film aluminium pour éviter que les couches supérieures se dessèchent.

 

Pâtes express aux courgettes, pistou et saumon

Ca y est j’ai retrouvé ma tribu !! Pas totalement car Xavier est aussitôt arrivé aussitôt reparti en Suisse !! Mais il me reste les filles pour reprendre mes bonnes habitudes de cuisine… Il est vrai que c’est vraiment plus dur de cuisiner quotidiennement quand on est seul alors que dès qu’on est deux cela me parait totalement naturel… Bon j’arrête de vous raconter ma vie et on passe à la recette du soir …

 

Voici un plat complet prêt en quinze minutes tout compris qui allie féculent, légumes verts et poisson fumé… Que demander de plus !! Pour cette recette j’utilisais auparavant du pesto qui contient malheureusement du parmesan. Je l’ai donc remplacé par du pistou qui est un mélange d’ail pilé, de basilic et d’huile d’olive..

 

Les filles l’adorent donc j’en use et en abuse, il était donc normal que je vous le présente, même si ce soir je l’ai fait version simplifiée sans une petite sauce crème qui a manquée à Maude («Maman c’est super bon mais il manque la sauce jaune que j’adoooore !!). La sauce jaune en question étant tout simplement de la crème de riz dans laquelle je rajoute un peu de safran.

Penne_saumon

 

Pour  4 personnes

300 grammes de penne 

3 courgettes

1 gousse d’ail

basilic

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

200 grammes de saumon fumé

sésame doré

 

PREPARATION : 

 

Faire bouillir une casserole d’eau salée

 

Laver et couper les courgettes en petits dés.

 

Mettre les pâtes à cuire en suivant les indications pour le temps de cuisson.

 

Préparer un pistou en pilant le basilic avec la gousse d’ail hachée et une cuillère à soupe d’huile d’olive.

 

Mettre à revenir les dés de courgettes et, quand ils sont presque cuits, ajouter le pistou.

 

Egoutter les pâtes et les mélanger aux courgettes.

 

Emincer le saumon fumé et le mettre sur les pâtes.

 

Saupoudrer de sésame doré et servir aussitôt.

 

 

Raviolis

Mardi soir pendant que ma tribu se régalait de «rataboulette», j’ai assisté à mon cours de cuisine avec Marie. Le programme du jour : pâtes fraîches et surtout raviolis. Les pâtes font partie des aliments très récurrents à la maison pour une simple raison : on adore ça !! Et j’achète souvent des pâtes fraîches car c’est vraiment meilleur. Nous mangions aussi régulièrement des raviolis avant mais désormais c’est rarissime car on trouve souvent du fromage dans leur farce. C’est ce qui m’a motivée pour aller à ce cours. 

 

Désormais je vais pouvoir fabriquer mes propres raviolis (encore un nouveau truc que je suis obligée  de faire moi même après les glaces, les pâtes à tarte, …). Honnêtement c’est super simple il faut juste être un peu équipé d’un robot puissant et bien sur d’une machine à pâte (ce qui tombe bien c’est que j’en ai une qui traîne dans mes placards depuis plus de 6 ans et qui n’est jamais sorite de sa boite !!). Pour faire des pâtes fraîches cela suffit, et pour les raviolis au choix soit the accessory qui s’intègre sur la machine et qui les fait presque tout seul, soit un emporte pièce rond, un peu d’eau et ses mains, soit enfin une plaque à raviolis et un rouleau à pâtisserie… Facile non, allez c’est parti ! 

 

Aujourd’hui je ne vous explique que comment faire la pâte car les farces que nous avons faites en cours contiennent du fromage. Je vais en refaire très vite à la maison, et je vous donnerai à ce moment là des recettes inédites sans protéines de lait !

 

RaviolisRaviolis2Raviolis3

 

le mie paste fresche !!

 

Pour 45 raviolis environ

300 grammes de farine de blé de type 00 ou 45 (très fine)

30 millilitres d’huile d’olive

3 oeufs moyen

en option : colorant alimentaire, thym, origan

 

 

 

 

PREPARATION : 

 

1)Préparation de la pâte

Attention à n’utiliser que des ingrédients à température ambiante

Mettre tous les ingrédients dans le bol du batteur et mélanger 1 minute à basse vitesse à l’aide du crochet (ou au robot coupe si vous n’avez pas du crochet), puis 7 minutes à vitesse moyenne. La pâte doit devenir élastique et soyeuse.

 

Filmer la pâte et la laisser dans le réfrigérateur 30 minutes environ.

Pendant ce temps, préparer la sauce et la farce.

 

2)Façonnage des bandes

Diviser la pâte en 4.

 

Prendre un morceau, le transformer en boudin, l’aplatir et faire un premier passage dans le laminoir, régler à sa position la plus écartée.

 

Ne pas hésiter à fariner de temps en temps la pâte pour éviter qu’elle colle trop.

 

Plier la pâte en 3 et lui faisant faire un 1/4 pour la faire passer dans le laminoir toujours à sa position la plus écartée, la faire passer 8 fois de suite.

 

Si la bande devient trop longue il faut la couper en plusieurs morceaux à l’issue de ces 8 passage.

 

Passer ensuite la pâte 1 fois dans le laminoir en réduisant d’un cran à chaque fois. Pour les tagliatelles et les spaghettis aller jusqu’au dernier cran. Pour les plaques de lasagne et les raviolis s’arrêter à l’avant dernier cran.

 

Répéter l’opération pour les trois autres morceaux de pâte.

 

Placer les bandes prêtes au fur et à mesure entre 2 feuilles de papier sulfurisée (la pâte ne doit pas sécher.

 

3) Façonnage des spaghettis et des tagliatelles.

Passer les bandes une à une dans la machine à pâte en les farinant bien.

 

Conserver les pâtes ainsi formées au frais.

 

4)Montage des raviolis.

A l’emporte pièce.

Découper des cercles sur les plaques de pâte.

 

Déposer une petite cuillère à café de farce (qui ne doit pas être trop mouillée) au centre. 

 

Mouiller légèrement le contour du ravioli et coller un autre disque.

 

Appuyer avec une fourchette à plat pour pour sceller le ravioli.

 

Avec la plaque à raviolis

Mettre une bande de pâte sur la plaque à raviolis préalablement farinée.

 

Déposer une petite cuillère à café de farce (qui ne doit pas être trop mouillée) au centre de chaque ravioli.

 

Avec un pinceau mouiller tous les bords de la première bande.

 

Prendre une deuxième bande et la déposer sur les raviolis farcis, passer le rouleau pour séparer les raviolis.

 

Retourner la plaque et réserver les raviolis dans la farine.

 

Avec l’accessoire magique

 

Placer une bande de chaque côté de l’appareil.

 

Mettre la farce au centre et tourner la manivelle.

 

Remettre régulièrement de la farce pour que la quantité soit homogène dans les raviolis.

 

Séparer les raviolis et les conserver dans la farine.

5) Cuisson des raviolis.

Une fois tous les raviolis terminés, les cuire dans de l’eau bouillante salée avec un peu d’huile quelques minutes.

 

Il ne reste plus que la partie la plus difficile : LES MANGER !!