Carrot cake

Parmi mes gâteaux préférés il y a bien sur ceux que je mange depuis mon enfance. L’un d’entre eux est le carrot cake : pour moi c’est un souvenir de brunch dans un endroit un peu farfelu où ma maman retrouvait ses copines pour y partager un moment le dimanche dans le marais : Le loir dans la théière.

Mi brocante mi salon de thé, le lieu était très cosy dans mon souvenir avec plein de fauteuils club et de petites tables basses sur lesquelles je dessinais. J’y suis retournée il y a quelque temps, et j’ai trouvé qu’il y avait trop de monde et que le service était détestable. En revanche, le carrot cake y était toujours, et tout aussi délicieux que dans mon souvenir.

Après quelques essais plus ou moins réussis j’ai eu hier le résultat parfait : moelleux, un peu humide mais pas trop, un parfum de cannelle pas trop présent mais là quand même, et des petits bouts croquants de noix de pécan. Un vrai délice partagé par Maude et Xavier, Louise quand à elle a été arrêtée par l’idée de manger des carottes dans un gâteau ! Tant mieux cela en fera plus pour moi.

b17e9-carrot_cake

Ingrédients : pour 1 cake

300 grammes de carottes 

200 grammes de cassonade

200 grammes de farine 

200 grammes de margarine fondue 

100 grammes de noix de pécan

1/2 sachet de levure 

une pincée de vanille en poudre

1 cuillère à café de cannelle en poudre

4 œufs

PREPARATION :

Préchauffer le four à 180°C.

Eplucher et râper les carottes.

Dans le bol du robot, mélanger au fouet K la farine, le sucre, la levure, la cannelle et la vanille.

Ajouter ensuite les oeufs.

Faire fondre la margarine, et l’ajouter au mélange précédent pour obtenir un mélange homogène.

Terminer en incorporant les carottes râpées et les noix de pécan grossièrement hachées.

Verser la préparation dans un moule en silicone et enfourner pour 50 minutes environ.

Laisser refroidir avant de démouler et déguster froid.

Gateau pomme cannelle

Hier après midi atelier cuisine, je me suis donc posée l’éternel dilemme : chocolat ou fruit ? Xavier m’a répondu les deux bien sur… Et c’est comme ça qu’en plus des cookies aux flocons d’avoine et au chocolat j’ai réalisé un gâteau pomme cannelle. Je dois avouer un faible très prononcé pour cette association. Louise mon ainée a adoré ce gâteau les deux autres ayant voté pour les cookies.

 

Aucune originalité dans ce gâteau où la matière grasse est tout simplement remplacée par un mélange de purée d’amande blanches et d’huile d’olive (secret à garder précieusement sous risque de grimaces à répétition…).

 

J’ai utilisé pour ce gâteau un mélange de farine de blé et de farine de riz 1/2 complète car je vide actuellement mes placards en vue du printemps qui arrive et qui s’accompagne traditionnellement à Montpellier d’une invasion de mites alimentaires… N’ayant plus de rapadura j’ai ouvert mon sachet de sucre muscovado venant de l’île Maurice rapporté à Noel de chez Gosselin (célèbre épicerie Saint-Vaastaise dont je vous reparlerai…). Verdict : pas terrible car ce sucre forme des pépites qui ne se sont pas bien mélangées à la pâte ce qui au final n’a pas assez sucré ce gâteau. J’aurai du utiliser du sucre blond… 

Gateau_pomme_canelle

 

Pour un gâteau

 

75 grammes de farine de riz 1/2 complète 

75 grammes de farine de blé

1 c. à café de levure
80 grammes de sucre non raffiné (du sucre muscovado pour moi)
2 œufs
100 millilitres de lait de riz
80 grammes de purée d’amande blanche
40 millilitres d’huile d’olive
2 pommes
Cannelle et sucre blond pour saupoudrer

 

PREPARATION : 

 

Préchauffer le four à 180 °C. 

 

Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sucre. 

 

Dans un bol, battre les œufs. 

 

Ajouter le lait, l’huile et la purée d’amande en fouettant. 

 

Verser ce mélange dans le mélange farineux et mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène. 

 

Verser dans un moule à cake. Peler les pommes et les couper en fines tranches. 

 

Disposer les tranches dans la pâte à cake. 

 

Saupoudrer de cannelle et de sucre blond puis enfourner pour 35 à 40 minutes environ. 

 

Laisser tiédir avant de démouler.