Buche pommes pain d’épices

Autre challenge de Noël après les petits gâteaux de l’avent et les mignardises :  the bûche. Le principe est simple : soit une buche de sorbet glacée soit une buche maison. Il y a deux ans j’avais réalisé un nougat glacé à la chantilly de soja, l’année dernière une buche roulée à base de génoise et de crème au beurre sans beurre…. Vous ne les avez pas vu car je n’ai pas réussi à les prendre en photo avant qu’elles soient englouties. Alors cette année j’ai décidé de changer et d’innover. Je n’avais ni envie de crème ni envie de sorbet. En feuilletant le magazine collaboratif Yummy je suis tombée sur la recette de charlotte aux pommes et pains d’épices. Et voila j’avais trouvé ma bûche 2013 !

L’avantage de cette recette est qu’elle est simplissime. En plus le pain d’épice peut être préparé à l’avance et de plus elle doit être réalisé au moins 4 heures avant d’être servie pour permettre à la compotée de pommes de gélifier très légèrement. La seule chose à faire au moment du service est donc le caramel qui enrobe les noix de pécan pour la décoration et le côté croquant !

Nous avons tous été convaincus par ce dessert de fête pas trop sucré et très parfumé. A refaire pour d’autres occasions.

La photo ne lui rend pas honneur car je l’ai prise lors de la découpe pour être sure de vous la présenter…

buche noel 2013

Ingrédients : pour une bûche de 25cm de long

1 pain d’épices pas trop sucré et sans protéines de lait (recette à venir)

8 pommes acidulées

3 cuillères à soupe de sirop d’agave

90 grammes de cassonade

100 grammes de noix de pécan

2 pincées de cannelle en poudre

2 grammes d’agar agar 

50 grammes de cassonade (pour le caramel)

10 centilitres de crème d’amande (pour le caramel)

PREPARATION :

Dans une casserole porter 30 centilitres d’eau à ébullition pendant deux minutes avec l’agar agar, la canelle et le sirop d’agave. Retirer du feu et laisser infuser.

Tapisser les parois et le fond d’un moule à cake (ou d’une terrines) de fines tranches de pain d’épices. Mon moule à cake  est démontable ce qui permet un service nickel, si vous n’en avez pas, chemiser le moule de papier film pour faciliter le démoulage.

Eplucher et couper les pommes en dés puis les ajouter au sirop de canelle. Faire cuire le temps que les pommes soient tendres puis écraser grossièrement les pommes pour obtenir une compotée.

Verser une couche encore chaude de cette compotée, puis disposer une couche de pain d’épices, recouvrir à nouveau de pommes et finir par une couche de pain d’épices.

Réserver au frais pendant 4 heures environ.

Au moment de servir réaliser le caramel en chauffant dans une poêle la cassonade.

A l’obtention d’un caramel clair ajouter la crème d’amande et les noix de pécan et bien mélanger pour les enrober de caramel.

Disposer les noix sur la buche et déguster avec le caramel crémeux.

Sablés aux pignons caramelisés

Si Maude réalise une recette la règle est bien sur que Louise en fasse une aussi car sinon cela vire au crime de “lèse fille”. Alors pour rester dans l’esprit de Noël j’ai profité de deux mains bien disposées pour tester une recette de sablés différente. L’idée m’est venue en faisant la queue chez mon boulanger (génial : ex Lomonaco rue Jean Jacques Rousseau à Montpellier) qui avait en vitrine des piles de sablés aux amandes, aux pépites de chocolat et mes préférés aux pignons caramélisés.

De retour à la maison j’ai donc un peu fouiné sur internet pour voir des recettes puis adapté pour rendre cela compatible avec les allergiques de la maison.

Le résultat est vraiment délicieux : pas secs du tout, fondant pour le sablé, et craquant pour les pignons avec leur petit gout de caramel…. Le père Noël s’est régalé et tout le monde à la maison aussi.

sablés pécan

Ingrédients : 

pour une vingtaine de sablés environ

150 grammes de farine 

100 grammes de margarine végétale

3 jaunes d’oeufs

90 grammes de cassonade

1 sachet de levure

pour les pignons caramélisés

100 grammes de pignons

20 grammes de cassonade

PREPARATION :

Dans une casserole faire chauffer le sucre pour obtenir un caramel clair.

Ajouter les pignons et remuer. Faire refroidir sur un silpat.

Dans le bol d’un robot fouetter les jaunes d’oeuf, la margarine et le sucre pour obtenir une sorte de crème onctueuse.

Ajouter ensuite la farine et la levure.

Entourer de film alimentaire et réserver au froid pendant une heure environ.

Préchauffer le four à 180°C.

Abaisser la pâte sur environ 2 millimètres d’épaisseur et former les sablés puis ajouter les pignons caramélisés.

Faire cuire environ 20 minutes. Le dessus des sablés ne doit pas être trop colorés.

Laisser refroidir complètement avant de les conserver (ou pas) dans une boite en métal.

Sablés de Noël à la noisette

Après les sablés à l’amande de la semaine dernière nous avons continué avec les filles de préparer les sablés du Père Noël. Maude a réalisé seule cette recette et s’est bien amusée à utiliser tous les emporte pièces (à la base j’avais prévu de ne faire que des flocons mais cette forme ne lui a pas plue !).

Le résultat était délicieux on sentait bien la noisette mais il aurait été possible de la ré-hausser un peu en ajoutant quelques gouttes d’arôme à la noisette mais je n’en avais plus.

Je ne sais pas si le Père Noël s’est régalé mais nous oui !

sablés noisettes

Ingrédients : pour une vingtaine de sablés environ

220 grammes de farine 

120 grammes de poudre de noisettes

100 grammes de cassonade

150 grammes de margarine végétale

1 oeuf entier

PREPARATION :

Dans le bol d’un robot mélangez la margarine et le sucre pour obtenir une sorte de crèùe onctueuse.

Ajouter ensuite la farine, la poudre de noisette et l’oeuf.

Former une boule et l’entourer de film alimentaire. La reserver au froid pendant une heure environ.

Préchauffer le four à 180°C.

Abaisser la pâte sur environ 2 millimètres d’épaisseur et former les sablés.

Faire cuire environ 12 minutes. Le dessus des sablés ne doit pas être trop colorés.

Laisser refroidir complètement avant de les conserver (ou pas) dans une boite en métal.

Calissons

Les calissons font parti des desserts traditionnels de Noël dans le Sud de la France où nous habitons. Originaires d’Aix et datant environ du XIIème siècle cette douceur faite à base d’amande et de melon confit se trouve maintenant un peu partout. En regardant sur internet, j’ai découvert que cela n’avais pas l’air trop compliqué à faire, alors pour faire plaisir à Xavier qui en raffole je me suis lancée.

C’est effectivement un peu fastidieux à faire puisque chaque calisson nécessite de pré-découper au couteau la feuille de pain azyme qui le recouvre, mais bon avec un peu de patience on arrive vite au bout… Pour un test je suis assez satisfaite du résultat gustatif, en revanche le visuel avec le glaçage est encore perfectible….

Quitte à faire des tests j’en ai fait une quinzaine aromatisé au café avec le secret espoir que je les aimerai mais peine perdu je déteste vraiment les calissons !! En revanche tout le reste de la tribu s’est régalé ainsi que les amis présents à ce pré-réveillon du 23 décembre ou je les ai servis.

calissons 1 calisson 2

Ingrédients :

pour  50 calissons environ

2 feuilles de pain azyme très fines

150 grammes de melon confit (sans colorant)

50 grammes de confiture d’abricot

200 grammes de sucre glace

300 grammes de poudre d’amande 

1 cuillerée à café d’eau de fleur d’oranger

3 gouttes d’extrait d’amande amère 

pour le glaçage royal

1 blanc d’oeuf battu en neige ferme

130 grammes de sucre glace

pour la version au café

quelques gouttes d’extrait de café (trablit)

PREPARATION :

Mixer finement au blender (ou au hachoir électrique) le melon confit et la confiture d’abricot.

Transvaser dans le bol d’un robot puis ajouter l’eau de fleur d’oranger, l’extrait d’amande amère, la poudre d’amande et le sucre glace. Mélanger jusqu’à ce que la pâte forme une boule.

Mettre la pâte d’amande en deux feuille de papier sulfurisé (ou papier cuisson) et l’abaisser à 1 centimètre d’épaisseur avec un rouleau à pâtisserie.

Retirer la feuille de papier du dessus et la remplacer par la feuille de azyme.

Poser le découpoir sur la feuille de pain azyme et à l’aide d’un petit couteau aiguisé découper l’épaisseur de la pain azyme en longeant bien l’intérieur de l’emporte pièce. Enfoncer ensuite l’emporte pièce pour former le calisson.

Recommencer jusqu’à épuisement de la pâte d’amande.

Laisser sécher toute une nuit.

Mélanger l’oeuf battu et neige et le sucre glace pour préparer le glaçage royal. Le mélange doit avoir la consistance d’une crème fraiche (!!) épaisse. S’il est trop liquide ajouter du sucre glace, s’il est trop compact ajouter quelques gouttes d’eau.

Tremper le dessus de chaque calisson dans le glaçage, égoutter et reposer sur une assiette.

Laisser sécher toute une nuit dans un endroit tempéré.

Pour la version au café, ajouter quelques gouttes de trablit dans la pâte d’amande et dans le glaçage royal avant la fabrication des calissons.

Sablés amandine de Noël

Pas de surprise c’est bien une recette de petits gâteaux de l’Avent que je partage aujourd’hui avec vous. Les sablés de Noël un grand classique que tout le monde a déjà au moins fait une fois. Juliette pour sa part a fait ses premiers à l’école cette semaine avec Barbabette sa barbamaitresse préférée… Et c’est bien pour elle que j’ai réalisé les premiers de l’année afin qu’elle puisse en manger en même temps que ses camarades lors de la fête de Noël de l’école demain après midi.

J’ai choisi de mettre de la poudre d’amande car je trouve souvent que les petits sablés sont globalement secs. Cela a bien marché même si cela rend la pâte encore un peu plus casse pied à travailler. Quitte a être dans une série de test j’ai également réalisé des mélanges et ajouté du thé matcha moulu pour avoir des sapins verts et du cacao pour les marrons. Gustativement la nuance est minime mais cela a mis de la couleur dans l’assiette.

Juliette : “C’est bon le Père Noël tu peux venir maman t’as préparé des gâteaux mais tu m’en laisses d’accord !! T’as compris Père Noël, tu m’en laisses au moins 11” (nombre maximal connu à ce jour ….)

sablés noel

Ingrédients : pour 50 sablés environ.

125 grammes de farine

60 grammes de margarine

125 grammes de sucre

125 grammes de poudre d’amande 

1 blanc d’oeuf

1 pincée de vanille

1 pincée de sel

1 cuillerée à café de thé matcha moulu et 1 cuillerée à café de cacao (facultatives)

PREPARATION :

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la farine, le sucre, la poudre d’amande, le sel et la vanille.

Ajouter la margarine coupée en petit morceau et mélanger du bout des doigts .

Incorporer ensuite le blanc d’oeuf et pétrir rapidement.

Former une boule (ou plusieurs en ajoutant au choix une cuillerée à café de thé matcha en poudre ou de cacao sucré) et reserver au frais 30 minutes minimum.

Abaisser la boule pour avoir une épaisseur de 3 mm environ et former les sablés.

Enfourner pour 8 à 10 minutes, les sablés ne doivent pas colorer trop.

Laisser refroidir avant de déguster. Ho ho ho