Gros gateau citron-noix de coco

Dans la série des recettes vues sur la blogosphère qui ont trainé pendant des mois dans mes favoris il y avait cette recette de Cléa d’un gâteau moelleux à la noix de coco et au citron. J’adore cette association entre l’acidité du citron et le sucré de la noix de coco.

N’ayant pas tous les ingrédients j’ai un peu modifié la recette initiale mais le résultat était néanmoins excellent et conforme à la description de Cléa. Cela a donné un gros gâteau à la croute bien cuite et légèrement sablée et à l’intérieur moelleux. Les filles n’en n’ont pas raffolé n’étant pas des inconditionnelles de la noix de coco mais Xavier et moi en revanche… nous avons fini le gâteau !

Dans cette recette la matière grasse est un mélange à quantité équivalente de purée d’amande complète et d’huile d’olive. De même n’ayant pas assez de farine j’ai complété avec de la Maizéna ce qui a encore accentué la légèreté du gâteau. Bref il va devenir l’un de mes classiques.

gateau coco citron

Ingrédients : pour un gâteau

20 centilitres de crème de noix de coco

120 grammes de farine de blé

160 grammes de maïzéna

120 grammes de cassonade

65 grammes de noix de coco en poudre

50 grammes d’huile d’olive

50 grammes de purée d’amandes complètes

2 oeufs

2 citrons verts

2 cuillères à café rases de levure

PREPARATION :

Préchauffer le four à 180°C.

Battre les oeufs avec le sucre pour que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Prélever le zeste et le jus des deux citrons et le mélanger avec la crème de coco. Il est normal que le jus de citron fasse légèrement cailler la crème de coco : fabrication de “buttermilk”.

Ajouter l’huile d’olive et la purée d’amande tout en continuant de battre.

Mélanger la noix de coco à la farine/maïzéna, puis à la levure.

Ajouter alternativement le mélange liquide et le mélange de poudre dans le bol du robot tout en continuant de battre. Arrêter le batteur quand le mélange est homogène.

Verser dans un moule de 20 cm de diamètre environ puis enfourner pour 45 minutes environ puis laisser refroidir totalement.

L’arboisien

Aujourd’hui je vais vous donner une recette qui vient de l’Arbois… Bien loin de notre Hérault d’adoption mais au vu de la température le Jura n’est pas très loin en ce moment.

Cette recette a le mérite de l’efficacité : 5 min de préparation et 35 min de cuisson soit en tout 40 minutes pour un gâteau très léger et délicatement parfumé.

Chez nous tout le monde s’est régalé et même par deux fois : une fois au petit déjeuner, et une fois au goûter.

Sa texture est proche de celle d’un biscuit de Savoie mais il est un peu plus “humide” grâce à la quantité de noisettes et d’amande qu’il contient. Un vrai régal qui se mange nature ou pour les plus gourmands accompagné de confiture, pate au chocolat ou pour être encore plus calorique de crème de marron !

01f5b-arboisien

Ingrédients : pour un gateau

6 oeufs

80 grammes de cassonade

125 grammes de poudre de noisettes

125 grammes de poudre d’amandes

sucre glace (décoration)

PREPARATION :

Préchauffer le four à 180°C.

Séparer les blancs des jaunes.

Mélanger les jaunes avec le sucre et fouetter pour que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Incorporer les poudres d’amandes et de noisettes.

Monter les blancs en neige serrés.

A l’aide d’une cuillère en bois incorporer peu à peu les blancs au mélange précédent.

Répartir cette pate dans un moule à manqué.

Enfourner pour 35 minutes environ puis laisser refroidir totalement.

Décorer en saupoudrant de sucre glace.

Cookie géant au chocolat et crumble de noisettes

Certaines recettes de la blogosphère me tentent plus que d’autres mais celle que j’ai réalisée m’avais tapé dans l’œil il y a plus de 2 mois sur le site d’Altergusto. Un cookie géant au chocolat et au crumble de noisettes. Un vrai drame calorique mais au combien réconfortant.

En ce mercredi de Janvier où il a neigé ( !! ) à Montpellier les trois filles et moi avons décidé de rester au chaud et c’est tout naturellement que j’ai pensé à cette recette pour le goûter.

Je l’ai réalisé avec l’aide de Maude toujours partante pour mettre la main à la pâte et encore plus quand il y a des saladiers au chocolat à nettoyer !

J’ai adapté la recette originale en remplaçant le beurre par de la margarine végétale.

A la dégustation nous avons toutes été conquises : un moelleux bien chocolaté avec des petits bouts de noisettes croquantes… Un vrai délice.

Cerise sur le gâteau avec les quantités indiquées il me restait plein de crumble alors ni une ni deux j’ai coupé les 4 pommes qu’il me restait et en plus du cookies géant nous avons eu pour le dessert un crumble pomme noisette d’anthologie (il est parti trop vite pour une photo d’ailleurs).

cookie géant

Ingrédients : pour 1 cookie géant

100 grammes de chocolat (Caraïbes de chez Valrhona à 66% de cacao)

40 grammes de margarine

40 grammes de farine

60 grammes de cassonade

1 oeuf

1 cuillère à café de levure

60 grammes de chocolat (Caraïbes de chez Valrhona à 66% de cacao) + 30 grammes pour la déco

Pour le crumble

40 grammes de margarine

40 grammes de farine

60 grammes de cassonade

20 grammes de pralin

20 grammes de poudre de noisettes

PREPARATION :

Préparer le crumble en sablant le mélange sucre, farine, pralin, poudre de noisettes avec la margarine pour obtenir un mélange homogène.

Couvrir et laisser au réfrigérateur 30 minutes minimum

Préchauffer le four à 180°C.

Hacher grossièrement les  60 grammes de pistoles de chocolat au couteau.

Faire fondre les 100 grammes de chocolat avec la margarine et laissez refroidir le mélange.

Dans le bol du robot, battre l’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.

Ajouter le chocolat fondu, puis quand le mélange est homogène rajouter la farine et la levure préalablement tamisées.

Incorporer le chocolat haché à l’aide d’un marine.

Sur une plaque recouverte de papier cuisson réaliser avec la pâte un cercle de 20 cm de diamètres environ (attention cela va s’étaler légèrement à la cuisson). Repartir du crumble à la surface.

Enfourner pour 15 minutes environ puis laisser refroidir totalement.

Faire fondre les 30 grammes de chocolat restant et le verser en fin filet sur le cookie géant pour le décorer.

Galette 2013

Qui dit mois de Janvier dit galette des rois ! Je reste une inconditionnelle de la traditionnelle galette des rois frangipane même si elle est plus riche que le royaume… Enfin bon il suffit d’en manger qu’une fois ou deux…. Cette année j’ai décidé de ne pas refaire la recette de l’année dernière à la purée d’amande mais de tout simplement décliner la recette classique.

J’ai donc remplacé à quantité égale le beurre mou par de la margarine végétale pour la réalisation de la crème d’amande, et pour le reste, une fois n’est pas coutume, j’ai suivi à la lettre la recette. Je dois confesser que je n’ai pas fait la pate feuilletée car honnêtement celle de la marque Casino qui est la seule à ne pas contenir de protéines de lait est très bonne alors pourquoi ne pas en profiter… Du coup cela m’a permis de faire une délicieuse galette des rois en 40 min cuisson comprise…

Nous nous sommes vraiment régalés : la pate était bien feuilletée, la crème d’amande moelleuse et parfumée sans être écoeurante et sèche : l’équilibre parfait !

Cerise sur le gâteau : J’AI EU LA FEVE !!!

galette 2013 Ingrédients : pour 1 galette

2 pates feuilletées

300 grammes de farine

125 grammes de pate d’amande en poudre

125 grammes de margarine

125 grammes de sucre glace

25 grammes de farine

3 oeufs

sirop (sucre et eau) pour le dessus

PREPARATION :

Préchauffer le four à 200°C.

Dans le bol du robot mélanger la margarine, l’amande en poudre, le sucre glace et la farine.

Ajouter ensuite les oeufs en mélangeant bien pour obtenir une crème homogène.

Dérouler une pate sur un silpat.

Monter la crème d’amande dans une poche à douille avec un embout large. Garnir la pate en partant du centre en faisant un escargot. Laisser une bordure de 2 cm de libre sur les bords de la pate feuilletée.

Mettre la fève.

Recouvrir de la seconde pate et bien souder.

Enfourner pendant 30 minutes environ. Après 15 minutes pour donner une jolie couleur, badigeonner la galette avec un sirop de sucre. Le sucre en cuisant va caraméliser doucement.

Manger tiède…