Confitures maison

Au petit déjeuner à défaut de beurre et de Nutella, Maude et Xavier mais tout le reste de la tribu avec eux, mangent quasi systématiquement leurs tartines à la confiture. Si grâce à Fanfan nous sommes une fois par an ravitaillés en confiture d’orange et grâce à Pyo Xavier se régale de confiture de figues/raisins/noix pour les autres parfums jusque là je les achetais.

En passant un moment à Saint Vaast fin aout en solo avec mes filles j’ai découvert un maraicher à Quettehou qui vend des fruits et des légumes de saison, locaux, en conversion bio et surtout des lots de fruits à confiture à des prix défiant toute concurrence. C’est comme ca que je me suis retrouvée à la tête de 8 kilos de reine-claude, 6 kilos de mirabelle, 5 kilos de fraises, 4 kilos de pèche et autant de poires !

J’ai passé une semaine dans le triage de fruit, la macération au sucre et les cuissons en jonglant avec toutes les casseroles de la maison…Au final environ 40 pots de confitures que j’ai un peu disséminés : dans les placards de Saint Vaast, de maman à Régneville, de Constance à Niort, de Laetitia, de Juliette et de Marie à Montpellier. J’ai rangé les 25 pots restants et depuis nous ne mangeons que de la confiture maison.

Etant totalement néophyte en confiture j’ai appliqué la même règle pour tous les fruits 1 kilo de fruit pour 600 grammes de sucre cristal. J’ai ensuite fait varier le temps de cuisson et le nombre de cuisson afin d’obtenir la consistance que je pensais être bonne pour la confiture ! Un peu expérimental mais honnêtement elles sont toutes délicieuses et pas très sucrées.

 

Img_1205Img_1207Img_1208Img_1248Img_1251

 

Velouté au potimarron

S’il y a quelque chose qui rime avec rentrée des classes pour moi c’est le retour des courges sous toutes leurs formes. Nous adorons tous ces légumes qui occupent une part importante dans nos assiettes pendant tout l’automne et l’hiver.

Alors avec les filles quand nous avons vu chez le maraicher de Quettehou (le même qui vend des fruits à confiture à des prix défiant toute concurrence) les premiers potimarrons c’est le cri du ventre qui est sorti : oh chic maman va nous faire de la soupe…

L’avantage indéniable du potimarron par rapport aux autres courges c’est que la peau se mange. Il suffit donc de bien le laver, d’enlever les graines et hop dans la casserole.

Le potimarron se marie très bien avec l’ail ou pour un résultat plus doux avec de l’échalote et de la coriandre…

Veloute_potimmarron

Ingrédients : pour 4 personnes

un potimarron

2 echalotte

un sachet de bouillon de volaille ARIAKE

coriandre fraiche, sel, poivre

PREPARATION :

Laver soigneusement le potimarron et le couper en deux.

Enlever les pépins et débiter le potimarron en dés de taille équivalente.

Eplucher l’échalotte en la couper en morceaux.

Mettre le potimarron, l’échalotte, et le sachet de bouillon dans une casserole et couvrir d’eau froide.

Laisser mijoter à feu moyen pendant 40 minutes environ.

Quand le potimarron est bien cuit (le couteau doit transpercer la peau sans effort) mixer finement pour obtenir un velouté.

Saler, poivrer et parsemer de feuilles de coriandre fraiche.

 

Granité pêche cerise

Quand je découvre une recette qui me plait je ne peux m’empêcher de la décliner sous différentes formes. Ce fut le cas du granité !

Deux jours après le premier à la pomme j’ai vu trois pêches qui faisaient la grimace alors ni une ni deux directions le blender. Comme cela ne faisait pas beaucoup j’y ai ajouté un sachet de cerise qui attendaient patiemment leur tour au congélateur… et roule ou plutôt mixe !!

Au final un granité rose vif absolument addictif ! Il a disparu en un temps record… Et ce n’est pas Louise, Maude ou même Juliette qui diront le contraire au vu de la quantité qu’elles en ont ingéré à trois.

Le seul souci il va falloir attendre les prochaines cerises du jardin de Claudie pour recommencer… A moins de faire des test avec des griottes surgelées…A suivre

Granite_peche_ceriser

 

Ingrédients : pour 6 coupes

3 pêches blanches

800 grammes de cerise congelées

un citron jaune

3 cuillères à soupe de miel doux

PREPARATION :

Peler les pêches. Couper en morceaux moyens.

Presser le citron pour en obtenir le jus.

Mixer les pêches, les cerises encore congelées, le jus de citron et le miel dans un blender jusqu’à obtenir une «purée» assez lisse.

Mettre cette préparation dans un contenant à fond plat au congélateur pendant 2 à 3 heures.

Au moment de servir, mettre la préparation au blender et utiliser la fonction glace pilée jusqu’à l’obtention de paillettes de la taille souhaitée.

Granité à la pomme

Il fait souvent très chaud l’été à Montpellier. C’est certes très agréable mais malheureusement cela ne permet pas de garder les fruits très longtemps dehors car ils s’abiment vite. Du coup, je fais de nombreux compotes, confitures et smothies pour éviter de jeter pèches, prunes, bananes mais aussi parfois des pommes. Alors quand des amis nous ont servis ce granité de pommes j’ai trouvé l’idée géniale.

Le lendemain j’ai aussitôt refait la recette. Ce qui me plait c’est que c’est très simple à faire. Pas besoin de gratter toutes les 10 minutes le granité. Il suffit de le laisser plusieurs heures au congélateur puis soit de le gratter pour le servir afin d’avoir des grosses paillettes. J’ai testé une autre technique de flemmarde qui honnêtement marche très bien aussi et fait des petites paillettes : la fonction glace pilée de mon super blender.

Les filles ont adorées, Louise n’a pas remarqué le miel et Maude a été ravie d’avoir un nouveau dessert frais à déguster par les 35°C ambiants.A mon avis en rajoutant un doigt de vieux calvados on doit rajeunir sérieusement le trou normand ! 

Granite_pommeGranite_pomme_2

Ingrédients : pour 6 coupes

6 pommes un peu acides

un citron jaune

3 cuillères à soupe de miel doux

PREPARATION : 

Peler les pommes et les épépiner. Couper en morceaux moyens.

Presser le citron pour en obtenir le jus.

Mixer les pommes, le jus de citron et le miel dans un blender jusqu’à obtenir une «purée» assez lisse.

Mettre cette préparation dans un contenant à fond plat au congélateur pendant 2 à 3 heures.

Au moment de servir,

▪   râper à la fourchette pour obtenir des paillettes de granité

▪   mettre la préparation au blender et utiliser la fonction glace pilée jusqu’à l’obtention de paillettes de la taille souhaitée.