Risotto violet au chou rouge

Un samedi soir un chou rouge trainait dans le frigo. Au vu de  la température plus que polaire je n’avais pas envie de le manger en salade. Du coup j’ai utilisé une autre de mes grandes techniques vide frigo (à part le hachis) que j’ai nommé le risotto. En effet, j’ai toujours du riz carnaroli dans mes placards et des échalotes dans mon congélateur. 

 

Quand j’ai amené mon plat sur la table il y a eu un moment de surprise accompagné de phrases plus ou moins aimable du type : maman c’est quoi ce truc violet ? Ca se mange ? C’est vraiment bizarre…

 

J’ai tenu bon et imposé aux filles de goûter. Finalement elles ont fini leur assiette et se sont même resservies. Comme quoi il ne faut reculer devant rien en cuisine…

Risotto_chou_rouge_2

Pour 6 personnes environ

 

un demi chou rouge

2 échalotes

500 grammes de riz carnaroli

1,5 litre de bouillon de légumes (fait avec des cubes bio pour moi)

1 verre de vin blanc

3 généreuses cuillères à soupe de purée d’amande blanche

levure maltée

 

PREPARATION : 

 

Couper et faire revenir les échalotes dans un peu d’huile d’olive.

 

Ajouter le riz et remuer jusqu’à ce qu’il devienne translucide.

 

Ajouter le vin blanc et remuer jusqu’à ce qu’il soit totalement absorbé.

 

Ajouter le chou rouge rincé et coupé en lanière.

 

Incorporer sur feu doux le bouillon de légumes chaud louche par louche en remuant sans arrêt. 

 

Garder une louche de bouillon pour ajouter au moment du service.

 

Juste avant de servir, ajouter la purée d’amande blanche, le bouillon restant et saupoudrer de levure maltée. Mélanger puis couvrir pendant une minute.

 

Servir bien chaud.