Paris Brest

Troisième volet aujourd’hui du défi desserts traditionnels sans protéines de lait : le très à la mode Paris Brest ! 

 

Il se compose de pâte à chou et d’une crème mousseline au praliné les deux contenant bien sur à la fois du lait et du beurre… C’est donc une version lait d’amande et margarine végétale que j’ai fait et qui tient très bien. Les autres participants de mon cours ont même jugé que ma version était beaucoup plus légère en bouche (j’en ai fait deux pour pouvoir en tester un pendant le cours afin de faire un comparatif avec une version classique). L’un des participant ayant des problèmes de cholestérol est du coup reparti avec sa fiche gribouillée pour transformer son gâteau traditionnel en Paris Brest sans protéines de lait.

 

Nous avons dégusté ce tout petit Paris Brest en famille pour fêter l’anniversaire de Xavier le lendemain. En effet, Juliette m’avait indiqué qu’il serait encore meilleur le lendemain ce qui est vrai car les gouts se mêlent un peu plus. Le seul hic est de résister à l’entamer dès qu’on ouvre le réfrigérateur… Xavier et moi avons été conquis, Louise aussi et Maude un peu moins car aime n’aime pas énormément le praliné. Comme d’habitude quand une recette lui plait à moitié elle a proposé de la modifier en la faisant au chocolat… A suivre…

 

Paris_brest

 

Pour la pâte à chou                                                                          

125 millilitres d’eau                                                                         

125 millilitres de lait d’amande                                                          

125 grammes de margarine                                                                          

2 grammes de sel                                                                                   

4 oeufs                                                                                              

150 grammes de farine                                                              

amandes hachées

1 oeuf pour dorer

 

Pour la crème pâtissière

250 millilitres de lait d’amande

65 grammes de sucre

25 grammes de margarine 

20 grammes de maïzena

2 jaunes d’oeufs

1/2 gousse de vanille fendue en deux

 

Pour le montage d’un Paris Brest pour 6                                                                                                                                      

le chou                                                                   

200 grammes de crème pâtissière                                                        

125 grammes de margarine                                                                                                  

 60 grammes de pralin en pâte ou en pépites

sucre glace

 

PREPARATION : 

 

Préparation de la pâte à chou.

Préchauffer le four à 200 °C.

 

Dans une casserole faire bouillir l’eau, le sel et la margarine qui doit fondre, puis retirer du feu.

 

Verser la farine en une seule fois et mélanger avec une cuillère en bois hors du feu rapidement. La pâte doit former une boule qui se détache des parois. Si ce n’est pas le cas remettre sur le feu tout en tourner.

 

Ajouter les oeufs préalablement battus un à un. Ne pas trop mélanger la pâte. 

 

La pâte est prête quand elle se referme lentement quand on trace un sillon.

 

Monter la pâte dans une poche à douille munie d’une douille ronde moyenne.

 

Pour réaliser le chou dresser un premier cercle extérieur d’environ de 20 cm de diamètre, puis un second à l’intérieur du premier et enfin un troisième cercle sur la jointure des deux premiers.

 

Dorer à l’aide d’un pinceau avec un 1 oeuf battu et parsemer d’éclats d’amande hachée.

 

Enfourner pour 20 minutes environ. Le chou est prêt quand les craquelures sont de la même couleur que le reste du chou.

 

Préparation de la crème pâtissière.

Dans une casserole faire bouillir le lait, la moitié du sucre, la margarine et les grains de vanille.

 

Dans un bol battre les jaunes d’oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse. 

 

Ajouter dans le mélange la maïzena et bien mélanger.

 

Mettre deux louches de lait bouillant dans le bol et fouetter.

 

Baisser le feu sous la casserole puis reverser le mélange des jaunes dans la casserole en remuant sans arrêt jusqu’à épaississement.

 

Une fois achevée verser la crème pâtissière sur une plaque filmée, la recouvrir du film et la mettre au réfrigérateur au moins 30 minutes pour qu’elle soit totalement froide.

 

Montage

Couper en deux horizontalement le cercle en pâte à chou.

 

Incorporer tout en fouettant au robot la margarine bien froide à la crème pâtissière puis ajouter le pralin. Ne pas hésiter à rajouter du pralin pour obtenir un gout soutenu.

 

Monter la crème mousseline dans une poche à douille munie d’une douille cannelée large (pour permettre le passage des grains de pralins).

 

Avec la douille cannelée déposer la crème en faisant des petits cercles concentriques dans la couronne.

 

Poser le couvercle et saupoudrer de sucre glace

 

 

Hachis parmentier au boudin noir

Le boudin noir à la maison tout le monde aime ça. Alors, quand un dimanche la température est passée en dessous de zéro, j’ai décidé de faire pour le déjeuner un plat réconfortant.  

 

Mon idée était initialement de cuisiner le boudin avec des pommes fruits mais les filles ne sont bizarrement pas très fans des pommes chaudes. Va comprendre…

 

Du coup j’ai pris le parti de faire un parmentier de boudin noir et, pour le rendre un peu plus présentable, je l’ai monté dans des bocaux. En plus de l’aspect esthétique les bocaux (dont il faut absolument enlever les caoutchoucs) permettent qu’à la cuisson les arômes se mélangent encore mieux que dans un grand plat.

 

Tout le monde s’est régalé et les gourmandes ont pratiquement fini leur bocal  ce qui honnêtement m’a impressionnée. 

 

Une version de plus de hachis parmentier qui sort un peu de l’ordinaire.

 

Hachis_boudin2

Pour 4 grands appétits

 

500 grammes de boudin noir

1 kilogramme de pommes de terre à purée

2 échalotes

lait de riz

margarine

 

PREPARATION

 

Préchauffer le four à 210 °C. 

 

Eplucher et mettre à cuire les pommes de terre dans une casserole. Quand elles sont cuites les écraser au presse purée ou à la fourchette. Ajuster la purée jusqu’à la consistance voulue à l’aide de la margarine, du sel et du poivre, et éventuellement du lait de riz.

 

Eplucher et détailler finement les échalotes.

 

Ouvrir les boudins, récupérer la chair et la mettre dans une poêle chaude avec les échalotes. Faire revenir ce mélange jusqu’à coloration légère.

 

Dans chaque bocal mettre le mélange boudin noir/échalotes puis recouvrir de purée de pommes de terre.

 

Enfourner pour 30 minutes environ.

 

Laisser refroidir 5 minutes hors du four avant de servir car c’est bouillant !