Crumble poulet

Après 4 jours un peu éprouvant nous sommes arrivés à Saint Vaast où cet été je pose mes valises pour 3 semaines environ… A moi les transats dans le jardin, les baignades dans de l’eau plus que fraiche (18 ° max), mais surtout un peu de temps pour vous faire partager mes recettes.

Voici la première, une salée pour changer après cet avalanche de gâteaux (qui va reprendre très vite car étant en vacances en famille je gâte allègrment mes gourmands!). Une que j’ai donc goûtée et qui honnêtement m’a vraiment emballée : le crumble au poulet !

 

Bon les crumbles salés ce n’est pas révolutionnaire mais c’est toujours bon. Avant je mettais du beurre bien sur, et surtout un peu de parmesan. Aujourd’hui j’ai testé un mélange flocons d’avoine pour le croquant, huile d’olive pour la matière grasse et moutarde forte pour le parfum !! Un régal. A mon avis avec de la moutarde aromatisée ou à l’ancienne on doit pouvoir varier les plaisirs. 

 

Comme je suis moi aussi en vacances j’ai fait la flemmarde et je n’ai pas fait ma ratatouille : j’ai filé chez Gosselin (mon unique lieu de perdition à Saint Vaast mais il est vaste) et j’ai acheté un pot de ratatouille maison et un pot d’aubergines cuisinées à la sauce tomate. Au final 5 minutes de préparation pour un plat équilibré et délicieux qui a enchanté toute la tribu. Vive les vacances !!

 

On peut bien entendu utiliser cet appareil à crumble avec autre chose que du poulet et des légumes : en version tout légumes ou alors poisson/légumes.

Crumble_pouletCrumble_poulet4

 

Pour 6 personnes

 

4 blancs de poulet

600 grammes de ratatouille

300 grammes d’aubergines à la tomate

120 grammes de farine de blé

80 grammes de flocons d’avoine

50 millilitres d’huile d’olive

1 cuillère à soupe de moutarde forte

 

PREPARATION : 

 

Préchauffer le four à 210 °C.

 

Couper les blancs de poulet en petits dés et les faire revenir doucement dans une poêle légèrement huilée.

 

Quand les dés de poulets sont cuits les mélanger avec les légumes et mettre ce mélange dans le fond d’un plat à gratin.

 

Dans un saladier, mélanger les flocons d’avoine, la farine, la moutarde et l’huile d’olive.

 

Mélanger du bout des doigts pour obtenir un mélange sablonneux.

 

Répartir cet appareil à crumble dans le plat à gratin et enfourner pour 30 minutes environ. La croute doit être bien dorée.

 

 

 

Financiers pomme

Aujourd’hui c’était le jour des deuxièmes tentatives… J’ai donc fait une deuxième version des petites crèmes à la pistache et au spéculoos (je n’ai pas eu le temps de faire de photos donc cela devait être bon !! tant pis il faudra que je recommence…) mais surtout j’ai testé une deuxième recette de financiers.

 

Cette recette trouvée sur internet m’avait franchement interpellée car elle ne contient aucune matière grasse. Le beurre de la recette initiale est remplacée par de la compote de pommes… Autant vous dire que je les ai servis sans dire ce qu’ils contenaient pour recueillir les impressions à l’aveugle.

 

Le verdict : moelleux à souhait, le gout de pommes est indécelable et Patoun (mon grand père qui nous a rendu visite de week end) m’a aussitôt dit que cela lui rappelait les petits financiers de chez Gosselin. Et ça c’est une vrai référence de financiers !!! En revanche Maude les a boudés alors qu’elle s’était régalée de la première version. A mon avis elle était dans un jour sans !! D’ailleurs quand elle s’est décidée à les regoûter il n’y en avait plus… Tout le monde était passé par là avant elle !

 

Financiers_pomme2

 

Pour 8 financiers

2 blancs d’oeufs

60 grammes à soupe de sucre roux

60 grammes de poudre d’amande

30 grammes de farine de blé

100 grammes de compote de pommes non sucrée

 

PREPARATION : 

 

Préchauffer le four à 180°C.

 

Mélanger le sucre, la farine et la poudre d’amande.

 

Monter les blancs d’oeufs en neige et les incorporer au mélange.

 

Ajouter la compote de pommes et remuer délicatement pour obtenir une pâte homogène.

 

Remplir les moules à financiers préalablement huilés et enfourner pour 15 minutes environ. Les financiers doivent juste être dorés.

 

Laisser refroidir avant de démouler.

 

 

Jenny’s cake

Aller prendre un gouter chez des amis peut soit se révéler frustrant pour Xavier et Maude soit être un vrai moment de plaisir partagé quand nos hôtes tiennent compte de leur allergie… C’est le cas de Jenny et David chez qui nous sommes passé nous prélasser dimanche après midi sous la pluie !! Jenny a transformé une recette tuperware en l’adaptant sans protéines de lait mais surtout avec les fonds de ses placards.

 

Xavier et Maude se sont régalés alors il me parait tout à fait normal d’intégrer le Jenny’s cake en forme de coeur aux douceurs de Maude…

 

Elle a utilisé de la pâte de noix de cajou comme source de matière grasse végétale ce qui donnait à ce gâteau son petit gout si original. Pour remplacer le lait elle a mis un jus de coco-banane bio fait à partir de noix de coco verte (c’est donc du jus et non pas du lait de coco) qui peut aussi se déguster en jus de fruit traditionnel. C’est délicieux et relativement peu sucré (hormis bien sur le sucre naturel des fruits !).

 

Merci Jenny pour cette découverte et ce bon moment…

Jenny2Jenny_3

 

Pour 1 gâteau

2 oeufs

150 grammes à soupe de sucre roux

100  grammes de pâte de cajou

125 grammes de farine complète de type 110

1/2 sachet de levure

100  millilitres de jus de coco

 

PREPARATION : 

 

Préchauffer le four à 180 °C.

 

Ramollir la pâte de cajou en la passant 1 min 30 sec au micro ondes à faible puissance (600W).

 

Dans le speedy chef (ou à défaut dans le bol du robot en utilisant le fouet) verser les oeufs, le sucre, le jus et la pâte de cajou puis donner quelques tours de manivelle pour obtenir un mélange homogène.

 

Ajouter la levure, la farine et mélanger.

 

Verser l’appareil dans un moule et enfourner pour 40 minutes environ.

 

Crèmes chocolat et pistache

Si je dois désormais me priver de sucre ce n’est pas le cas du reste de ma tribu alors cet après midi j’ai décidé de leur faire une petite douceur sucrée pour le dessert.

 

J’avais archivé dans mon cahier magique une recette de petits pots de crèmes chocolat et pistache qui m’avait tapé dans l’oeil, mais qui était faite à partir de lait entier.

 

J’ai donc tenté la substitution pure et simple du lait entier par du lait d’amande. Sauf que après dix minutes de recherche je me suis rendue compte que je n’avais plus de lait d’amande. Qu’à cela ne tienne, j’en ai fabriqué du «maison» en mixant de la purée d’amande blanche et de l’eau tiède.

 

Au final une recette très rapide (moins de 10 minutes pour le tout) dont ma tribu m’a dit des merveilles. La texture est à mi chemin entre une mousse et une crème. Parfaites pour terminer un repas. Ils ont quand même trouvé que celle au chocolat manquait un peu de sucre comparée à celle à la pistache mais bon à mon avis c’est juste pour que j’en refasse très vite.

 

On doit pouvoir faire d’autres parfums en utilisant la même base. A suivre…

Cremes_pistache_choco3

 

Pour 6 ramequins

50 centilitres d’eau

2 cuillères à soupe de purée d’amande blanche

3 cuillères à soupe de sucre roux

1/2 cuillère à café d’agar agar

75 grammes de chocolat noir

1 cuillère à soupe de pâte de pistache

 

PREPARATION

 

Battre au fouet électrique un demi litre d’eau et la purée d’amande pour obtenir le lait d’amande «maison».

 

Verser ce lait dans une casserole. Y délayer le sucre et l’agar-agar.

 

Porter à ébullition, puis maintenir l’ébullition pendant 2 minutes en remuant sans cesse.

 

Hors du feu, séparer en deux moitiés le mélange. Dans l’une des deux parties ajouter le chocolat. Laisser fondre, puis mélanger. Battre au fouet électrique pendant 3 minutes pour bien aérer la préparation.

 

Faire de même avec l’autre partie en y ajoutant la pâte de pistache.

 

Répartir dans des ramequins, laisser refroidir puis placer au réfrigérateur pendant 2 heures minimum. Plus longtemps on la laissera les crèmes au réfrigérateur, plus leur consistance sera mousseuse

 

Croissants

Lundi dernier avait lieu un cours qui me tentait beaucoup : les viennoiseries ! Autant dire le graal pour les allergiques aux protéines de lait. Avec Juliette nous avons fait le pari d’essayer de réaliser des croissants et des pains aux chocolat en substituant à quantité égale le beurre par de la margarine végétale.

 

Autant vous avouer que ce fut franchement épique, et que cela m’a un peu découragée sur le moment. En effet la margarine végétale est très molle ce qui rend la pâte très difficile à travailler, le feuilletage irrégulier et pas aussi aérien que quand on le fait au beurre.  Au final mes croissants n’avait pas une très belle allure mais ils n’étaient quand même pas trop affreux…

 

La joie de Xavier et Maude le lendemain matin m’a fait reconsidérée tous ces désagréments et je pense que je me relancerai dans cette entreprise pendant les vacances. Ce qui me parait beaucoup plus faisable ce sont des brioches natures ou parfumées ou alors des pains aux raisins (à la crème pâtissière au lait d’amande) car pour ces deux viennoiseries le travail de la pâte est beaucoup moins important.

 

Je vous tiendrai au courant.

Croissants

 

Pour une dizaine de croissants : 

300 grammes de farine de type 45

12 grammes de levure de boulanger

30 grammes de sucre.

1,8 centilitre d’eau froide

166 grammes de margarine végétale

2 cuillères à soupe de crème d’amande

8 grammes de sel

1 oeuf entier pour dorer

 

PREPARATION : 

 

Dans un robot muni d’un crochet (vous pouvez aussi le faire à la main mais c’est super long…) incorporer tous les ingrédients sauf la margarine en mélangeant à la vitesse 1 pendant 1 minute puis à la vitesse 2 pendant 8 minutes. La pâte doit former une boule et se détacher des bords. Si ce n’est pas le cas il faut rajouter un peu de farine.

 

Couvrir le bol du robot d’un film plastique et laisser reposer la détrempe (c’est son nom!!) pendant 2 heures environ à 26 °C (autant dire que c’est une activité typiquement estivale…). Elle doit doubler de volume.

 

Abaisser la boule en un carré d’environ 1 centimètre d’épaisseur.

Placer la margarine au centre et rabattre les quatre coins pour réobtenir un carré.

 

A l’aide d’un rouleau à pâtisserie fariné abaisser ce carré pour obtenir une bande trois fois plus longue que large (c’est la que cela se complique car la margarine très molle sort de la pâte… il ne faut pas hésiter à mettre de la farine et éventuellement de mettre 5 minutes au congélateur).

 

Replier la bande en 3 en amenant le tiers supérieur vers le milieu puis en le recouvrant par le tiers inférieur puis tourner le pâton ainsi obtenu d’un quart de tour et le filmer avec du film alimentaire. On appelle cette manipulation un tours simple.

 

Laisser reposer la pâte une heure au frais et refaire un deuxième, puis de nouveau après une heure de repos au frais réaliser un troisième tour.

 

A l’issue du troisième tour retourner le pâton, et sur un plan de travail fariné abaisser la pâte feuilletée pour former un rectangle de 20 centimètres de large environ.

 

Découper en triangles régulier d’environ 10 centimètres de base.

 

Rouler la pâte de la base vers la pointe sans trop serrer et déposer les croissants sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisée.

 

Recouvrir les croissants d’un torchon propre et laisser pousser pendant encore une 1h30 à 26°C.

 

Préchauffer le four 200 °C.

 

Dorer les croissants à l’oeuf entier battu sans en faire couler sur les côtés.

Enfourner les croissants pour 20 minutes environ.

 

 

Chocobounty

Samedi dernier j’ai testé pour l’anniversaire d’AnSo une nouvelle recette : ces rochers chocolat coco ! Cette recette a la particularité de ne pas contenir de matière grasse et de fait aucune protéine de lait …Pratique non !! Aucune substitution ni  aucune adaptation cela me change. De là à la juger light il n’y a qu’un pas !

 

Comme je n’avais pas de batteur à Port d’Alon j’ai utilisé les muscles des copains présents et disponibles ce qui fait que le résultat n’était pas top en terme de présentation. De retour à Montpellier j’ai refait cette recette (ou plutôt Maude l’a refaite) et cette fois ils étaient beaux en plus d’être bons !

 

Parlons du goût : un savoureux mélange de chocolat et de noix de coco qui rappelle celui de la barre que l’on présente plus. La texture est aussi surprenante car le dessus est un peu croquant comme une meringue et le coeur est fondant. 

 

Je n’ai qu’un conseil faites cette recette simplissime mais absolument délicieuse !

 

Une dédicace pour Pierre Alexandre : la version dukan est envisageable en remplaçant le sucre par de l’édulcorant (la stevia c’est bien sur beaucoup mieux que l’aspartame car c’est plus naturel !!) mais fais attention aux équivalences.

Chocobounty2

 

Pour 14 gâteaux

4 blancs oeufs

200 grammes de sucre

100 grammes de chocolat

100 grammes de noix de  coco râpée

 

PREPARATION : 

 

Préchauffer le four à 180 °C. 

 

Mélanger la farine, la poudre à lever, le sucre, les flocons et 1 pincée de sel. 

 

Ajouter le chocolat concassé en petits dés. Mélanger et ajouter l’huile et le lait. 

 

Former les cookies sur la plaque du four. 

 

Enfourner pour 20 mn environ. 

 

Dès la sortie du four, décoller les cookies pour qu’ils n’attachent pas, puis laisser refroidir sur la plaque.

 

 

Muffins poire cranberries

Ce week end nous fêtions les 30 ans de ma copine Anne Sophie (si vous êtes gourmand allez voir son site Cookooning qui recense des pâtisseries toujours très tentantes…) dans notre maison de Port d’Alon. Elle avait donc prévu un grand buffet froid avec plein de bonnes choses à manger.

 

J’y ai adjoint des douceurs sans protéines de lait pour permettre à Maude et à Xavier de se faire plaisir aussi. Ils n’ont pas été les seuls car tout le monde m’a demandé les recettes… 

 

J’ai notamment préparé ces muffins poire cranberries qui étaient moelleux et très parfumés. Un vrai régal (enfin personnellement j’en ai mangé un quart !!). J’ai une fois de plus remplacé la matière grasse par un mélange amande (lait et purée) qui leur donne des bons acides gras à la place du vilain cholestérol !! Si on peut allier santé et gourmandise il ne fait pas se priver…

 

La base est la même pour tous les muffins alors laissez courir votre imagination…

Muffins_cranberries2Muffins_cranberries

 

Pour 18 muffins

 

4 oeufs

150 grammes de farine de blé

100 grammes de sucre

120 grammes de purée d’amande

80 grammes de lait d’amande

4 poires mûres

150 grammes de cranberries séchées.

 

PREPARATION : 

 

Préchauffer le four à 200°C. 

 

Mettre les cranberries à tremper dans de l’eau tiède.

 

Dans un saladier, battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. 

 

Ajouter la purée d’amande puis la farine.

 

Verser ensuite le lait d’amande et mélanger pour obtenir une pâte homogène. 

 

Peler et couper en petits cubes la poire. Ajouter les morceaux de poires et les cranberries égouttées à la préparation. 

 

Verser la pâte dans un moule à muffins siliconé (ou à défaut dans de petites corolles).

 

Faire cuire 20 minutes environ.

 

Laisser 5 min à four éteint.